Nouvelle

    La Ville d’Anvers stimule et soutient la rénovation de grands immeubles à appartements !
    La Ville d’Anvers stimule et soutient la rénovation de grands immeubles à appartements !

    Dans le cadre de BE REEL!, la Ville d’Anvers s’est engagée dans des projets de démonstration de rénovation approfondie d’appartements économes en énergie (C07). Il s’agit en l’occurrence de grands bâtiments comprenant en moyenne 75 unités de logement. L’ambition n’est pas de remettre les bâtiments en état, mais de leur conférer véritablement une seconde vie en les soumettant à une profonde amélioration sur le plan de la technique et de l’économie d’énergie. Il s’agit là d’un véritable défi, car de nombreux bâtiments qui entrent en considération présentent des problèmes majeurs comme une corrosion du béton ou une présence d’amiante.

    Pour assurer une rénovation qualitative, il est crucial d’obtenir une connaissance approfondie de l’état d’un immeuble à appartements. Pour ce faire, une mesure élargie de l’état du bâtiment est réalisée. Les observations recueillies aboutissent dans un vaste masterplan qui consiste essentiellement en un plan pluriannuel de rénovation et d’entretien pour les 20 années à venir, comprenant également les coûts y afférents. Ce document est très important pour les propriétaires des appartements concernés et doit leur présenter le contexte (« quel est l’état de notre bâtiment ») et la perspective (« comment améliorer cet état et quel en sera le coût ? »). Un masterplan est établi par un bureau d’études indépendant. Pour ce faire, la Ville d’Anvers a développé un cahier des charges permettant aux syndics de confier eux-mêmes la réalisation d’un masterplan. La Ville offre même une prime de 50 % pour l’établissement du masterplan (jusqu’à 7500 EUR) !

    « Pour faire connaître notre offre, nous avons commencé par organiser une petite série d’évènements s’adressant aux syndics et aux Conseils de copropriétaires. De nombreux bâtiments candidats se sont alors dégagés. Les syndics ainsi que le CC (Conseil de copropriété) présentent un intérêt crucial pour la réussite de ces projets », indique Britt Berghs, responsable de projets à la Ville d’Anvers. Lorsqu’une demande est introduite, les coaches de projet de la Ville invitent les syndics et les CC à une présentation et à une séance de questions-réponses. En cas de réaction positive, la question est relayée à l’Assemblée générale de l’immeuble à appartements. Un vote y est alors organisé concernant la réalisation de l’étude.

    « Dans un tel trajet de rénovation, le coaching des parties prenantes est vraiment intense. Un aspect important de notre travail consiste à veiller à ce que les bureaux d’études concernés puissent expliquer leurs observations et leurs idées dans un langage clair », poursuit Britt Berghs. « Actuellement, une dizaine de projets sont en cours et d’ici la fin de ce projet BE Reel, on devrait atteindre les 45 projets ». Pour obtenir une meilleure adéquation entre eux, syndics et bureaux d’études peuvent recourir avant l’appel d’offres à la plate-forme Samen Kimaatactief, une initiative de la Ville d’Anvers. Toute cette phase préparatoire n’est d’ailleurs pas une mince affaire. Au terme d’un trajet de préparation d’environ 2 ans, nous nous apprêtons à voir les travaux des premiers projets débuter prochainement. », conclut Britt Berghs.




    Thème
  • Communication
  • Instruments de politique
  • Approchement
  • Ville
  • Stakeholders
  • Autorités locales
  • Niveau de connaissance
  • Projet pilote
  • Typologie du batiment
  • Grands immeubles